Exposition de peintures de Daniel Despothuis

Comme vous l’avez certainement compris le titre de cette exposition est un jeu par rapport à la célèbre phrase de Shakespeare « To be or not to be ».

Par contre, le sujet lui n’est pas un jeu, mais  une prise de conscience majeure du danger de la disparition des abeilles. Mon propos n’est pas de démontrer quoique ce soit avec cette série de tableaux mais de sensibiliser les gens, de manière subjective, à un problème sérieux qui nous concerne tous ; à chacun par la suite de prendre ses responsabilités concernant les pesticides et les herbicides. Chaque œuvre met le doigt sur l’ambiguïté de qui est coupable de quoi dans la mort de nos abeilles : Les fleurs victimes des herbicides ne procurent plus de pollens et victimes des pesticides, deviennent à leur tour empoisonneuses des butineuses. Il est temps de choisir entre le tout économique à n’importe quel prix et la préservation de la vie et la biodiversité.

Daniel Despothuis

presentation01

Daniel Despothuis est né à Pamiers en 1949. Autodidacte il apprend la technique de la peinture en réalisant des oeuvres figuratives. Pendant cet apprentissage sa recherche ne se limite pas cependant aux seuls aspects théoriques et pratiques ; son regard se porte déjà sur ce qu’il y a au-delà des objets et des sujets qu’il peint, voulant s’affranchir des apparences afin d’en saisir leurs « vérités ». Cela ne suffit pas pour autant à sa volonté de percer les « mystères ».

Sa rencontre avec Yolande Leger lui permet d’approfondir la psychologie de l’art abstrait et de s’ouvrir à l’art contemporain comme il le désirait. Dès lors il ne cesse d’étudier, de travailler et d’explorer des espaces infinis entre mystérieux silences et symbolisme de l’univers. Subtil observateur du monde environnant il exprime à travers des techniques et des matériaux les plus variés et hétérogènes, les transformations, les perplexités, les doutes et la misère spirituelle dans laquelle se débat la société contemporaine.

La finalité de son travail et de son œuvre n’est pas de représenter ou décrire quelque chose, mais d’être « une chose », un objet chargé d’énergie mentale que l’artiste lui incorpore afin de provoquer chez le spectateur une émotion et de créer un échange, une résonance entre eux ; résonance à même de réveiller, par effet cathartique une part enfouie de sa personnalité.

Ses œuvres exposées dans de nombreux pays ont été plusieurs fois récompensées ; A travers l’art qu’il pratique, mû par des processus symboliques inconscients, Daniel Despothuis manifeste une création originale pleine de fraîcheur et de vigueur, support d’un merveilleux voyage qui nous amène au-delà de nous même.

Site Internet : https://www.despothuis-art.com

Détails des prochaines sessions

Du au